« L’incohérence du périmètre Ségur met en très grandes difficultés les structures qui accompagnent les personnes en situation de handicap »

Allons-nous vers un secteur de la santé à deux vitesses ? Paralysie Cérébrale France, une fédération de premier plan représentant des personnes en situation de handicap, pointe l’incohérence du périmètre du « Ségur de la santé », qui met aujourd’hui en très grandes difficultés les établissements et services médico-sociaux du secteur du handicap. Ces derniers rencontrent en effet de très graves difficultés d’attractivité.

Par Jacky VAGNONI, président de Paralysie Cérébrale France

Si Paralysie Cérébrale France se félicite bien évidemment de la revalorisation des salaires et des carrières des professionnels qui interviennent à l’hôpital et en Ehpad, le secteur médico-social ne se limite toutefois pas aux seuls Ehpad. Tous les établissements et services qui interviennent auprès des personnes en situation de handicap devraient également bénéficier de cette revalorisation. Or ce n’est pas le cas. Cette absence de cohérence met aujourd’hui en très grandes difficultés leur fonctionnement avec des démissions sans précédent et des difficultés extrêmement fortes de recrutement.

L’absence totale de cohérence du périmètre « Ségur » met à mal le fonctionnement même des établissements et services médico-sociaux du secteur du handicap

Paralysie Cérébrale France constate même un mouvement très inquiétant conduisant les aides-soignants (AS) et les accompagnants éducatifs et sociaux (AES) à quitter le champ des établissements pour personnes en situation de handicap (Maison d’Accueil Spécialisé / Foyer d’Accueil Médicalisé) pour intégrer le secteur des Ehpad ou le secteur hospitalier. Certaines offres d’emploi ne débouchent actuellement sur aucune candidature.

La situation est critique et pourrait conduire à des drames humains ou à des fermetures de structures

Cette situation pourrait conduire à terme à des drames humains ou à contraindre les opérateurs, pour des raisons de sécurité et de sauvegarde des règles les plus élémentaires de bientraitance, à la fermeture de structures faute de ressources humaines suffisantes.

Ce contexte démontre, si besoin était, l’importance de considérer de manière globale les mécanismes de revalorisation salariale et d’attractivité des métiers de l’ensemble des professionnels du soin et de l’accompagnement. Cette revalorisation doit ainsi être liée au métier exercé et non au type d’établissement dans lequel est exercé ledit métier.

Paralysie Cérébrale France appelle à des mesures correctives particulièrement urgentes pour éviter un secteur de la santé à deux vitesses

Pour ces raisons, il est essentiel que les mesures de revalorisation arbitrées dans le cadre du « Ségur de la santé » bénéficient à l’ensemble des structures médico-sociales sans considération de statut public ou privé ni de nature de financement (assurance maladie / Etat / Conseils départementaux) ou de type de structure dans lequel exerce le professionnel.

Sans des mesures correctives particulièrement urgentes, nous allons véritablement vers un secteur de la santé à deux vitesses renforçant encore les inégalités d’accès aux soins des personnes en situation de handicap et une remise en cause de leurs droits dans un contexte sanitaire très préoccupant qui appelle la mobilisation de tous.

L’annonce récente de la création d’une mission(*) n’augure pas d’une réponse rapide à l’impatience légitime des nombreux professionnels, familles et usagers qui subissent les conséquences de cette décision inique. Le Gouvernement ne semble décidément pas avoir pris la mesure de la situation.

(*) Mission Laforcade suite au Comité Interministériel du Handicap du 16 novembre dernier

Envoludia a reçu le label IDEAS en juin 2019

Le Label IDEAS affirme son identité grâce à un nouveau logo

ENVOLUDIA  a eu la fierté de recevoir le Label IDEAS en 2019. Ce label exigeant offre une véritable démarche au service de l’action des organismes à but non lucratif.

Le Label IDEAS fait évoluer son identité visuelle pour affirmer sa spécificité :

Label IFEAS

Une nouvelle signature

Fort de 10 ans d’expérience, le Label IDEAS change de logo et adopte une signature de marque pour réaffirmer que l’exigence et le professionnalisme sont au cœur de l’engagement des associations et fondations labellisées.

Un Label exigeant au service de l’action

Le Label IDEAS est dédié aux organismes à but non lucratif, il est la marque d’un engagement sociétal de qualité et atteste de bonnes pratiques en matière de gouvernance, finances, et de pilotage et d’évaluation.
Ce label est décerné sur la base des exigences du “Guide IDEAS des Bonnes Pratiques”, qui fait l’objet d’un accompagnement bénévole proposé dans la durée par l’Institut IDEAS.
Il engage l’organisme dans une dynamique d’amélioration continue pour favoriser son développement et optimiser son action.

Un atout pour les partenariats et les mécènes

En attestant d’une gestion transparente et d’une stratégie solide, le Label IDEAS permet d’instaurer la confiance auprès des partenaires et financeurs. Il est la marque d’une organisation capable de valoriser leurs engagements dans la durée.

Un Label indépendant

Ce Label est attribué par un comité indépendant qui rassemble des personnalités d’horizons divers pour garantir la pluralité des regards. L’attribution du Label n’est pas liée à une adhésion à l’Institut IDEAS.

PRESENTATION DU COLLOQUE

Ces journées, organisées par le Centre National de Référence de l’AVC de l’enfant et le programme EnJeu[x]- enfance & jeunesse est à destination des familles et des professionnels. Elles visent à aborder les questions liées à la gestion du handicap de l’enfant au sein des familles, et tout particulièrement des fratries. Cette manifestation a pour volonté de poser un regard multidisciplinaire et transdisciplinaire sur l’AVC de l’enfant. Il s’agit d’une manifestation originale dans son approche, nationale et trans-disciplinaire.

Date: 16 et 17 avril 2021
Lieu: Terra Botanica, Centre d’affaires Angers
Pour vous inscrire ou pour toute information, cliquez ici

La FFAIMC devient Paralysie Cérébrale France

Un nouveau nom mais pas seulement !

La Fédération Française des Associations d’Infirmes Moteurs Cérébraux ( FFAIMC), créée en 1991 se transforme et devient : « Paralysie Cérébrale France ».

Paralysie Cérébrale France prend ses racines dans le cadre d’un mouvement impulsé, dans les années 50, par une communauté de parents d’enfants d’infirmes moteurs cérébraux. Elle fédère aujourd’hui 24 associations situées tant en métropole que dans les territoires ultra-marins. Pleinement ancrée dans les territoires par l’intermédiaire de ce réseau associatif, la fédération  accompagne à travers 128 établissements et 65 services quelques 7 500 personnes (enfants et adultes) à travers une pluralité d’établissements et de services.

Elle mobilise ainsi une « force » militante de quelques 25 000 personnes, proches-aidants et professionnels, pleinement mobilisées en soutien aux personnes avec paralysie cérébrale

Ce changement d’identité s’accompagne de nouvelles ambitions

Forte d’ambitions renouvelées, Paralysie Cérébrale France se donne pour objectif de représenter toutes les personnes avec paralysie cérébrale, quel que soit leur lieu de vie, accompagnés ou pas par un dispositif médico-social. Alors que jusqu’à maintenant seules les organisations associatives pouvaient adhérer à Paralysie Cérébrale France, celle-ci s’ouvre désormais à toutes les structures de l’économie sociale et solidaire qui œuvrent en faveur des personnes en situation de handicap dans la diversité de leur statut juridique.

Membre du comité de gouvernance du CNCPH, membre du Conseil de la CNSA, membre du comité exécutif de Collectif handicaps, Paralysie Cérébrale France est aujourd’hui un acteur national de premier plan ayant pour mission de participer à l’élaboration et à la mise en œuvre des politiques publiques liées au handicap à toutes les étapes de la vie : diagnostic précoce, petite enfance, scolarisation, accompagnement vers l’âge adulte, formation professionnelle, emploi, habitat, prévention et offre de soins, accompagnement de la dépendance, accompagnement des personnes en situation de grande fragilité (personnes polyhandicapées)…

« L’action nationale de Paralysie Cérébrale France vise à apporter des réponses pertinentes aux choix de vie des personnes en situation de handicap et à assurer l’égalité des chances à toutes les étapes de la vie. » précise Jacky VAGNONI, président de la fédération. « L’engagement des parents a été à l’origine des premières associations qui ont concrètement permis l’accompagnement des enfants avec paralysie cérébrale. Ce socle de valeurs familiales est véritablement l’ADN de notre fédération. » conclut-il.

Rendez-vous le 30 septembre, 1er et  octobre 2021 pour les 30 ans de la fédération à Annecy !

Plus d’informations :

Pour plus d’informations, vous pouvez consulter Présentation institutionnelle – 06102020

et Communiqué de presse de Paralysie Cérébrale France

conférence en ligne Habit Il
  • A l’occasion de la Journée Mondiale de la Paralysie Cérébrale, la Fondation Paralysie Cérébrale organise une conférence ZOOM* le mardi 6 octobre de 20h à 21h avec:
    – Pr. Sylvain Brochard, MPR et coordinateur du projet CAP’,
    – M. Lucas Ravault, doctorant et boursier 2019,
    – Mme Maud Goasduff, mère de Maella, 6 ans, ayant suivi un stage HABIT-ILE à Brest en 2019.
    Les présentations seront suivies d’un échange libre avec les participants via la messagerie ZOOM.
RDV sur l’événement Facebook:
Je m’inscris

 

Journée mondiale de la paralysie cérébrale

Le mardi 6 octobre 2020 aura lieu la Journée mondiale de la paralysie cérébrale.

Vous pouvez vous joindre à ce mouvement qui unit toutes les personnes concernées et leurs proches.

Journée mondiale de la paralysie cérébrale 6 octobreCette année, sur le thème « make your mark », c’est à vous d’imprimer votre marque à cette journée et d’apporter votre témoignage. Car si Le Covid-19 a paralysé le monde, ils sont nombreux ceux qui ont continué à repousser leurs limites.  Vous en faites partie et cette journée mondiale  vous offre cette année la parole  : venez et racontez au monde comment vous trouvez chaque jour des solutions nouvelles pour changer vos vies.

Rendez-vous sur les réseaux sociaux, le mot clef est @WorldCPDay ! Et déposez sur le site de la Journée du 6 octobre votre témoignage : https://worldcpday.org/add-to-the-map/

Magnifiques histoires à lire sur le blog https://worldcpday.org/blog/

L’Assemblée générale ordinaire et extraordinaire d’Envoludia aura lieu en visio-conférence

Dans le contexte de la crise sanitaire actuelle et dans un souci de sécurité, le Conseil d’administration a décidé de tenir l’assemblée générale ordinaire annuelle et extraordinaire par visio-conférence.

Les modalités de connexion à la visio-conférence seront communiquées à chaque adhérent par courrier postal ou électronique.

L’ordre du jour de l’assemblée générale ordinaire et extraordinaire est le suivant :

Dès 18h30
Assemblée générale ordinaire

  1. Rapport moral 2019 et perspectives 2020
  2. Rapport financier 2019
  3. Rapport du commissaire aux comptes
  4. Vote des résolutions
  5. Questions diverses

 

Dès 20H30
Assemblée générale extraordinaire

  1. Vote des nouveaux statuts

Envoludia organise dès la réouverture de ses établissements une campagne de dépistage du Covid-19 à destination des usagers et des professionnels.

Dans un communiqué de presse publié le lundi 17 août 2020, l’ARS Ile-de-France lance un appel à la vigilance suite à une montée importante de la Covid-19 dans la région. Elle préconise de nouvelles mesures de prévention dans les établissements médico-sociaux.

Cette annonce de ce début de semaine amène donc Envoludia à prendre des mesures exceptionnelles préventives pour protéger l’ensemble des usagers et des professionnels à savoir le dépistage obligatoire du Covid-19. Cette nouvelle mesure n’aura pas d’incidence sur la date de réouverture des établissements. Toutes nos structures feront leur rentrée à la date prévue.

PROFESSIONNELS ET USAGERS : TEST PCR OBLIGATOIRE

Pour assurer la protection de tous et limiter la propagation du virus, le test PCR sera obligatoire pour tous les usagers et les professionnels dès le retour en établissement. Les enfants accueillis en EAJE ne seront pas soumis à ce dépistage (information pouvant évoluer selon les recommandations des autorités).

L’accès au test PCR sera mis en place par l’établissement sur site ou en partenariat avec un laboratoire de proximité.

Dans la mesure du possible, Envoludia recommande vivement à chaque salarié et chaque famille de procéder au test PCR avant le retour au sein de l’établissement. Pour information le test PCR au COVID-19 est couvert à 100% par l’Assurance Maladie et ne nécessite pas de prescription d’un médecin. Plus d’information sur www.gouvernement.fr

MESURES BARRIÈRES

Pour une rentrée en toute sécurité respectons les gestes barrières et la distanciation physique .

Gestes barrières
COVID-19 Ile de France

Le virus circule à nouveau plus activement dans la région Île-de-France.

Dans un communiqué de presse publié le lundi 17 août 2020, l’ARS Ile-de-France lance un appel à la vigilance suite à une montée importante de la Covid-19 dans la région. Elle préconise de nouvelles mesures de prévention dans les établissements médico-sociaux.

Cette annonce de ce début de semaine amène Envoludia à prendre des mesures exceptionnelles préventives pour protéger l’ensemble des usagers et des professionnels. Les recommandations prises par notre association seront communiquées dans les jours à venir.

Pour accéder au communiqué de presse de l’ARS IDF cliquez-ici.

IES Champigny sur marne

Envoludia accueillera toutes les personnes accompagnées dès le lundi 29 juin

L’heure est aujourd’hui à une reprise totale de l’activité sur l’ensemble des établissements d’Envoludia. Toutes les équipes de professionnels sont mobilisées sur le terrain pour accueillir de nouveau la totalité des usagers. Ce retour à la normale se fera progressivement tout le long de la semaine du 22 juin avec maintien des gestes barrières et d’une vigilance sanitaire accrue sur l’ensemble des sites.

Cette phase 3 de déconfinement a été préparé en conformité avec les directives du Secrétariat d’état aux Personnes Handicapées, de l’Agence Régionale de Santé (ARS) et de la Protection maternelle et infantile (PMI).