les nouvelles technologies au service du handicap_Envoludia

EN RÉSUMÉ :

Le projet numérique personnalisé d’Envoludia est un projet nouveau qui permettra de déployer auprès des personnes handicapées que nous accompagnons des solutions qui leur offrent le meilleur de la technologie tout en veillant à ce qu’elles soient vraiment adaptées aux capacités de chacun. C’est une idée si simple et évidente et pourtant difficile à déployer sur le terrain. Sa réussite repose sur la création d’un logiciel qui réunit pour les thérapeutes un guide inédit d’évaluation des besoins de la personne handicapée, complété par une méthodologie d’accompagnement qui facilite les préconisations. Ce déroulé innovant est la clef pour en faciliter la diffusion et avoir un impact maximal car il est duplicable pour d’autres associations et d’autres pathologies.

Les raisons du projet

Envoludia mène depuis 6 ans une réflexion sur l’apport des nouvelles technologies pour développer l’autonomie des personnes que nous accompagnons et contribuer à améliorer leur vie quotidienne, en vue d’une meilleure inclusion dans la société.
Depuis 2019, nous avons ainsi lancé dans nos établissements un grand projet numérique sur-mesure. L’objectif est de mettre à la disposition de chaque usager la technologie la plus adaptée à ses capacités et à ses besoins en l’accompagnant, pas à pas, dans l’utilisation et l’acquisition d’un outil numérique sur-mesure. Pour cela un programme massif d’investissements en matériel numérique a été fait.
Mais le déroulement du projet a montré que l’achat de matériel de pointe ne suffit pas. Au contraire, il a montré la nécessité de combiner aux moyens matériels des moyens humains (formation, réorganisation des professionnels autour d’experts) et surtout d’y associer la capacité à guider les soignants dans un domaine de rééducation dont ils ne sont pas tous spécialistes.Ils ne peuvent en effet être compétents à la fois sur tous les champs du handicap et sur ceux des technologies.

Une démarche inédite

Fort de ce constat, Envoludia a créé une méthodologie inédite (et déposée) de l’évaluation des besoins numériques de la personne handicapée et de son accompagnement par les thérapeutes. Il s’avère d’ores et déjà que l’expertise de ce projet qui courvre un panel large de types de handicap peut s’appliquer à d’autres domaines de la rééducation : rééducation bucco-faciale, communication, déplacements… mais aussi à d’autres situations de handicaps. Elle marque ainsi un changement majeur dans l’accompagnement thérapeutiques des enfants et des adultes avec une meilleure efficacité dans l’accompagnement de la personne et en diminuant les difficultés organisationnelles pour les professionnels.

Modéliser et guider

Par cette méthodologie, nous visons plusieurs objectifs :

1. Aider les professionnels à s’adapter à la grande diversité des handicaps accompagnés dans nos 22 établissements.
2. Pallier l’isolement des thérapeutes sur le terrain : rotation élevée du personnel médico-social qui freine la transmission des savoir-faire, formation initiale des thérapeutes générale, loin des spécificités du terrain; à cela s’ajoute un nombre élevé d’usagers par thérapeute. Dès lors, les thérapeutes, faute de pouvoir tout faire, abordent souvent leur pratique en privilégiant certains aspects de la rééducation aux dépens d’autres (par ex travail moteur plus que cognitif, autonomie aux repas plus que l’ordinateur). Dans ces freins du quotidien, les équipes ne peuvent pas toujours rendre compte de leur activité (bilans ou suivi avec les proches). Et surtout, il leur manque la possibilité d’être épaulé quand les progrès du patient ne sont pas au rendez-vous.

Ce constat a servi de base à la mise en œuvre du Projet numérique personnalisé. Car proposer à chaque usager d’Envoludia le matériel technologique qui lui convient le mieux nécessite de mener auparavant des évaluations.
Mais celles-ci sont complexes et face aux difficultés motrices et cognitives très diverses des personnes que nous accompagnons, elles requièrent une multitude d’étapes et un grand champ de compétences. Pour guider les thérapeutes, il est donc apparu nécessaire de modéliser tout d’abord les étapes successives et complexes de l’évaluation d’un patient ainsi que les phases successives de l’accompagnement, en fonction de ses progrès.

Cela rend la démarche totalement innovante à plusieurs titres :

1. L’outil développé est un déroulé innovant de séances de rééducation, c’est un pas-à-pas méthodique qui accompagne les professionnels dans les étapes nombreuses et successives de l’évaluation numérique du patient, cette méthodologie commune à tous les soignants permet qu’ils abordent tous les mêmes étapes complexes de cette
évaluation. Elle les guide dans le processus et propose pour chaque étape un schéma d’accompagnement des apprentissages avec des outils et des exercices progressifs.
2. Cette démarche partagée entre professionnels et avec l’entourage de l’usager a été lancée en 2019. Elle est testée depuis début 2020 dans nos équipes sous une version en traitement de texte. Mais le format papier pose des difficultés dans la fluidité du suivi et surtout dans le partage de l’information. Ce guide au format peu maniable
nécessite donc d’être repris sous un format numérique (logiciel), c’est une étape en cours.
3. C’est un changement majeur dans le suivi du handicap :
Sous forme de logiciel, cet outil n’est plus seulement un guide mais devient une interface interactive et collaborative qui permet un travail pluridisciplinaire et accessible aux proches (création d’un portail-familles). Les thérapeutes évaluent en temps réel et partout (puisqu’accessible sur ordinateur) les compétences acquises par les usagers.
Le logiciel permet d’organiser le déroulement séquentiel des séances et d’assurer une trace par la création de fiche de compétences. La saisie des informations est facile et intègre dès le début un maximum de partenaires (familles, professionnels extérieurs); le recueil des informations et leur synthèse permet le suivi d’indicateurs; les transmissions se font en temps réel entre professionnels et vers les professionnels extérieurs à l’établissement. Ce logiciel permet la continuité de l’accompagnement en cas de changement de professionnel ou d’établissement et donc évite le fastidieux travail de reprise de l’historique du patient. Enfin, il est conçu pour faciliter les préconisations aux patients qui aboutissent à l’achat de matériel personnel.

Focus sur le projet des nouvelles technologies chez Envoludia

  • Quels sont les enjeux ?

1. Aider les thérapeutes à se repérer dans l’abondance de solutions numériques nouvelles pour proposer à chaque personne les outils numériques qui répondent à ses besoins,
2. Permettre d’évaluer finement les besoins de ceux qu’ils accompagnent pour leur offrir des solutions et des outils vraiment utiles et sur-mesure.

  • Pourquoi ?

1. L’équipement des résidents en matériel adapté au handicap reste rare : nous estimons qu’au sein d’Envoludia, 80% des personnes que nous accompagnons auraient besoin d’un accompagnement en accessibilité numérique. Or, à ce jour, seuls 20% en bénéficient et seuls 10% ont reçu un matériel personnel, il s’est parfois révélé peu adapté à leurs besoins.
2. Il est matériellement impossible de former tous nos thérapeutes à ce domaine. D’autant que la diffusion des nouvelles technologies repose sur des professionnels de terrain déjà chargés, d’un matériel d’évaluation quasi inexistant, d’un matériel de prêt difficile à obtenir, de services d’accompagnement en milieu hospitalier très pris aussi…
3. Avec la mise en place depuis deux ans dans nos établissements d’une communication alternative améliorée, plusieurs établissements ont mis en place des outils numériques mais la pérennisation de ces outils est chronophage et reste dépendante de la personne qui les a introduits.

  • Quelle est la démarche ?

Pour mener à bien le projet numérique pour chacun de nos usagers, Envoludia a acquis fin 2019 du matériel et des technologies pointues pour nos établissements : ordinateurs conçus sur-mesure, adaptés au handicap (ergonomie) et renforcés (chutes, …), équipés d’un pack numérique comprenant notamment une synthèse vocale, une commande oculaire (Tobii) et des logiciels de communication améliorée. Les degrés de handicap de nos résidents sont très variables, la diversité des logiciels installés permet dès lors aux thérapeutes de ne montrer que ceux qui sont utiles, en fonction des capacités de chacun. Le matériel déployé est identique sur tous nos établissements, ce qui permet bien sûr un effet d’échelle sur le prix d’achat mais aussi une mise en place facile des formations et surtout une culture numériques communes à tous nos thérapeutes. C’est un programme lourd de 433.000 euros (soit 2 années de dons et mécénat).

  • Les étapes du projet pour chaque usager sont les suivantes :

Étape 1 : Évaluer le besoin et les compétences initiales sous format numérique,
Étape 2 : Ouvrir un Projet Numérique Personnalisé, ou le différer en proposant des évaluations complémentaires ou en préconisant des apprentissages préalables,
Étape 3 : Choisir les objectifs principaux d’accompagnement, renouvelable annuellement
Étape 4 : Déceler le niveau de départ de l’usager dans chaque objectif,
Étape 5 : Suivre un plan d’accompagnement prédéfinie offrant des propositions d’exercices,
Etape 6 : Tracer chaque séance de travail,
Etape 7 : Valider les compétences numériques,
Etape 8 : Préconiser le matériel, les fonctionnalités et les paramétrages sur-mesure
A tout moment du processus, le logiciel doit permettre d’extraire un état des lieux du travail et des apprentissages effectués.

  • En complément, un important programme de formation pour les thérapeutes est déployé : utiliser ce matériel et en enseigner l’emploi aux bénéficiaires, évaluer les compétences et les besoins de l’usager, évaluer son besoin en matériel (commande adaptée, accessibilité numérique), lui apprendre les outils (bureautique, communication, domotique, loisirs numériques), l’accompagner dans l’acquisition de son matériel et l’installation ses logiciels et personnaliser son environnement de bureau.
    Enfin, pour créer une expertise et pérenniser les compétences, et cela aussi est nouveau, l’organisation des équipes a été revue : nous concentrons les compétences en créant un poste dédié aux nouvelles technologies, un pôle d’Experts Numériques qui rassemblera les personnes et les ressources nécessaires pour assurer la veille technologique, la diffusion des informations et être les garants du projet (pérennité projet). En outre, nous créons en binôme des « référents numériques » sur 15 de nos établissements. Ils seront formés pour épauler les professionnels sur le terrain en les aidant à passer du recensement des besoins de la personne aux recommandations et la sélection d’un matériel sur-mesure.

Des premiers résultats enthousiasmants

Une méthode inédite pour accompagner nos résidents dans l'apprentissage numérique

Le meilleur des technologies au service du handicap

Avec des outils adaptés et des professionnels formés, les progrès peuvent être fulgurants. Un de nos testeurs pilotes, Jean-Pierre, polyhandicapé, a 47 ans. En deux mois et demi, il a manipulé la tablette à raison d’une matinée par semaine. Avant, il ne disposait que du oui et du non. Aujourd’hui, il communique sur Facebook, va sur Youtube et joue au Puissance 4…
Les équipes prennent peu à peu conscience de l’écart qu’il y a parfois entre ce qu’elles connaissent d’une personne et ses capacités réelles. Cela entraine un profond changement de regard sur le handicap et la capacité des plus dépendants d’entre nous à progresser, quel que soit leur âge.