Feldenkrais – une approche complémentaire pour aider nos enfants

La thérapie Feldenkrais : en bref

image_feldenkrais_3

Moshe Feldenkrais

La thérapie Feldenkrais est une méthode de reconnexion neuronale basée sur le mouvement, qui trouve confirmation dans les découvertes les plus récentes des neurosciences.
Elle a été fondée par Moshe Feldenkrais (1904-1984), d’origine ukrainienne, émigré en France puis en Israël.
Ce n’est pas une thérapie manuelle mais un travail intérieur de prise de conscience de soi même à travers le mouvement et les sensations qui y sont reliées.
Cette méthode s’est d’abord diffusée en Israël et aux Etats Unis (notamment à travers Anat Baniel) puis en Europe.
Elle vise un public très large, enfants comme adultes.
En France, les therapeutes Feldenkrais ne sont habituellement pas des kinésithérapeutes. Cette thérapie n’est donc pas remboursée par la sécurité sociale.

Comprendre cette approche – Regard de parents

Aude, Maman d’Elie, nous adresse son témoignage :

« Nous commençons la thérapie Feldenkrais pour notre fils, Elie alors agé de 4 ans, au printemps 2015. Ce qui nous amène au départ,  c’est la persistance … lire la suite « 

Et comprendre Feldenkrais avec une thérapeute

C’est avec le regard croisé de Pétra, thérapeute Feldenkrais du petit Elie que nous pouvons approfondir le sens de la démarche  : « Quelques mots pour résumer ce que nous avons réalisé avec Elie…  lire la suite  »

Pour aller plus loin – La méthode Feldenkrais, un outil psycho somatique au service du développement de la personnalité

Apprentissage par le mouvementimage_Feldennkrais_2

En introduction, on peut définir la méthode Feldenkrais comme un processus d’apprentissage par le mouvement. A travers la répétition consciente et non mécanique d’un mouvement, notre corps, notre respiration, nos émotions, pensées et comportements entrent en dialogue.
A lui seul, le mouvement en conscience peut ouvrir une brèche dans nos schémas existants. Il ne s’agit pas seulement de notre schéma corporel “ primaire “ (mouvement, posture, respiration…). Ce qui est ultimement visé c’est aussi une transformation progressive de nos schémas émotionnels, de pensée, d’action et de comportements.
La méthode Feldenkrais se fonde sur la plasticité de chaque être humain et sur l´aptitude universelle à l’apprentissage quels que soit l’âge ou les supposées limitations. Le corps est un instrument vivant, qui, telle une carte soigneusement étudiée, peut, moyennant un effort minimal, se déployer pour faire advenir le potentiel et l’essence de chaque être.

Penser son geste

La méthode Feldenkrais peut s’expérimenter de manière collective (conscience par le mouvement) ou individuelle (intégration fonctionnelle). Dans les deux cas, l’enseignant se place dans une posture non directive, comme facilitateur. L’apprentissage intervient en réponse à des options suggérées par l’enseignant, et en partant d´une structure de base. L’enseignant doit faire preuve de créativité pour offrir un espace contenant à l’apprenant, pour aller à la rencontre de lui-même. Cette méthode permet de progressivement raffiner les sensations internes, sans effort et sans mobilisation nécessaire de la volonté ou de l’estime de soi.image_Feldenkrais
Chacun de nous a fabriqué une image de lui-même, “ l’image de moi”. La manière dont se développent et s´encodent ces représentations dépendent de notre patrimoine génétique, de notre éducation et de notre développement personnel.
L’organisation structurelle de chaque être est très complexe et unique, qu’il s’agisse de la structure biologique (système nerveux, osseux, musculaire, endocrinien, organisation des tissus, structure de la peau…), de la structure de pensée ou de comportement, qui est elle-même liée de manière complexe à la voix et la parole (qui dépend elle-même de la communication sociale).
Le système qui s’organise – à travers une expérience commune d´apprentissage de la marche, de la parole, de la perception d’émotions et de l’expérience du monde en relation avec les autres – est propre à chacun. Mais ce qui est commun, c’est ce processus de création, de stabilisation et d´automatisation de nos stéréotypes et habitudes figées de mouvements, de posture, de respiration et de voix. Les habitudes et règles de vie sociales modèlent aussi nos schémas. Nous en retirons un sentiment de sécurité intérieure et dans nos relations sociales.
L’ouverture à de nouveaux modes de fonctionnement suppose d’abord de casser les comportements figés et stéréotypés d’ordre corporel ou psychique, de forcer le système nerveux à explorer avec souplesse puis automatiser de nouvelles connections pas seulement physiques mais relatives à l’ensemble de la personnalité.


Traduction d’un article rédigé par MgA. Petra Oswaldová, Ph.D. Feldenkrais® Practitioner
Prague, République Tchèque, avril 2017

Les commentaires sont fermés.