jeux en bois adaptés au handicap

Boite à idées : des jeux de plein air en bois

Le jeu est essentiel pour l’éveil mais aussi pour le plaisir d’activités partagées en famille.

Quelques astuces pour que cela se passe bien :

  • choisir des jeux qui ne mettent aucun enfant en échec mais les aident à se sentir valorisés
  • Aider l’enfant à faire seul  et ne pas faire à sa place : on ne fait bien que ce que l’on sait déjà faire (une évidence à rappeler !)

Voici un fabricant français, Bec et Croc , installé dans le Jura, qui propose de nombreux jeux, adaptés au handicap. La boutique en ligne foisonnent de jeux en bois, jeux géants et d’animation de plein air dominos géants, cartes géantes, dés, etc.jeux en bois adaptés au handicapAtelier Bec et Croc / Sauge Artisans du Bois

29 rue des Coquillards – Derrière le Mont – 25500 MONTLEBON

Tél. +33 (0)3 81 67 65 42 – info@bec-et-croc.com

APPRENDRE A LIRE

L’apprentissage de la lecture est aujourd’hui un sujet de préoccupation largement partagé par de nombreux parents, et pas seulement ceux d’enfants handicapés. Les solutions se sont donc multipliées depuis 20 ans, notamment grâce aux orthophonistes de plus en plus confrontés à des enfants en butte avec les méthodes de lecture de l’école ou en mal de concentration.
Parmi les pistes à explorer pour nos enfants handicapés, la méthode de la Planète des Alphas est particulièrement intéressante.

La planète des Alphas, une approche phonémique

Créée par Mme Claude Huguenin en 1998, cette démarche pédagogique a été conçue à l’origine pour apprendre la lecture à des enfants qui avaient de graves troubles d’apprentissage.
Spécialisée dans la rééducation du langage écrit, Claude Huguenin avait constaté que ses jeunes patients en souffrance dans l’apprentissage de la lecture, montraient presque toujours des carences au niveau du développement de la conscience phonémique (son). Pour prévenir ces situations d’échec, elle eut l’idée de matérialiser le lien qui unit les « sons » (phonèmes) de la parole aux lettres (graphèmes) de notre alphabet par des petits personnages truculents ayant la forme des lettres et une raison d’émettre leur son.
Partant de cette idée originale, Olivier Dubois du Nilac et Claude Huguenin conçurent alors un conte moderne, intitulé « la planète des Alphas », qui met en scène ces petits personnages.

La démarche allie le plaisir du jeu avec celui de la manipulation des lettres au toucher rond et doux, et celui des images (petites vidéos de l’histoire et album dessiné). Elle se complète d’un livre pour l’enseignant conçu sous la forme d’un ouvrage chronologique et facile à utiliser, décrivant pas à pas, la mise en œuvre de la méthode de lecture « les Alphas » au sein d’une classe du Cours Préparatoire. Depuis 2013, une gamme d’outils ludo-éducatifs destinée aux familles a été développée.

Les outils de la Planète des Alphas :

Le site internet https://planetedesalphas.com est très complet et permet d’accéder à la boutique en ligne. Les explications de Claude Huguenin et des enseignants sur Youtube https://www.youtube.com/channel/UCVZsVrSqEiE1CNO-WhQbFUw complètent précieusement tous ces outils.

Questions réponses Envoludia

Orientation après le collège – quelques pistes

Comment y voir clair dans les possibilités d’orientation de mon enfant handicapé ?

Voici quelques pistes que nous avons explorées :

  • Pour avoir une vision globale :
  • Pour contacter des associations spécialistes du handicap  :
    • ARPEJEH : elle a pour vocation de promouvoir la formation, la qualification et l’emploi des jeunes en situation de handicap en accompagnant les élèves dès le collège https://www.arpejeh.com/ Elle propose des stages en entreprises dès la 3ème, des visites d’entreprise, des parrainages pour aider les jeunes à construire leur projet professionnel
  • Pour les études dans le supérieur :
    • Fédéeh : fédération étudiante présente dans les universités et active pour favoriser la poursuite des études et l’insertion professionnelle, notamment à travers le programme Phare et phratries et l’attribution de bourses d’études. https://fedeeh.org/
    • Conférence des grandes écoles (CGE) : elle a signé une convention pour que les établissements signataires mènent une politique en faveur des jeunes en situation de handicap (accessibilité, stattut international d’étudiant en situation de handicap pour faciliter les cursus internationaux)

L’approche thérapeutique de Michel Le Métayer

1/ Une vie dévouée aux enfants touchés par la paralysie cérébrale

Au début de sa carrière de jeune masseur-kinésithérapeute en 1954, Michel Le Métayer fit la rencontre du Professeur Guy Tardieu qui bouleversa sa carrière et avec qui il travailla sur de nombreux projets. Sous son impulsion, Michel Le Métayer développa l’évaluation neuro-motrice du jeune enfant, avec la définition des Niveaux d’Evaluation Motrice. Cette nouvelle approche revisitera complètement la rééducation de l’enfant infirme moteur cérébral (aujourd’hui renommée Paralysie cérébrale) et ouvrira des perspectives de progrès considérables. Ce clinicien chercheur a laissé un héritage précieux aux milliers de rééducateurs qu’il aura formés en France mais aussi à l’étranger.

Michel Le Métayer fut à l’origine de la création il y a quarante ans, en 1978, de l’APETREIMC, une des deux associations fondatrices d’ENVOLUDIA. Son histoire est un peu notre histoire. Celle de l’invention d’un concept, « l’éducation thérapeutique ». Celle de cette belle aventure commencée dans l’appartement familial où quelques enfants pouvaient bénéficier d’une prise en charge précoce, un appartement où l’exiguïté des locaux permettait la rencontre de l’ensemble des professionnels autour de l’enfant (Kinésithérapeutes, Éducatrice, Orthophoniste) mais aussi la proximité des familles.

C’est dans la continuité de cette expérience novatrice, qu’avec quelques parents d’enfants IMC, il créa en 1983 la halte-garderie des Trotte-Lapins à Paris, qui accueille toujours aujourd’hui 30% d’enfants en situation de handicap moteur. Viendront ensuite deux autres haltes-garderies, RamDam en 1995 puis le Chalet en 2000 qui poursuivront ce modèle atypique d’un lieu de socialisation adossé à un cabinet thérapeutique de rééducation.

En effet, l’objectif de Michel Le Métayer c’est l’accompagnement de l’enfant touché par le handicap et de sa famille tout au long de ses premières années, si cruciales pour le développement neuromoteur du jeune enfant. Envoludia, au travers de ses 6 lieux d’accueil du jeune enfant, Trotte-Lapins, RamDam, Le Chalet, HoulaBaloo, Les Bambini et Méli-Mélo, poursuit cet accompagnement mêlant la rééducation au jeu et aux activités d’éveil. Les équipes pluridisciplinaires permettent aux enfants de grandir parmi et avec les autres et facilitent l’acquisition de stratégies de compensation par les enfants en situation de handicap neuromoteur.

Aujourd’hui encore, l’éducation thérapeutique portée par Michel Le Métayer permet aux enfants avec paralysie cérébrale de déployer leurs compétences et pour nombre d’entre eux d’accéder à la scolarisation.
Longtemps après, dans un diaporama retraçant la vie de l’association, il écrivait : « les difficultés multiples rencontrées ensemble puis surmontées, les efforts et les rires partagés génèrent un puissant courant de solidarité et d’amitié qui soude les familles ».

ENVOLUDIA, avec toutes les familles qui ont, pour un jour ou pour des années, participé à ce projet, exprime toute sa reconnaissance pour son engagement auprès des enfants IMC/PC et de leurs familles comme auprès des professionnels.

2 / L’approche thérapeutique Le Métayer

2.1 Six points fondamentaux qui ont changé en profondeur les pratiques auprès des enfants :

Présentation par M. Philippe Toullet – Institut de Motricité Cérébrale à télécharger ici

Son approche peut se résumer à travers les 6 points suivants :

  • Une connaissance approfondie du développement moteur fonctionnel du jeune enfant,
  • Une évaluation clinique qualitative et quantitative précise des troubles moteurs et bucco faciaux
  • Une prévention des troubles orthopédiques  par une proposition d’outils d’évaluation clinique et de réponses thérapeutiques ajustées
  • Une éducation motrice et thérapeutique précoce
  • Des séances d’éducation motrice ludiques et répétées
  • Une collaboration parents professionnels pour une inclusion scolaire et sociale précoce.

2.2 Plus concrètement :

Dans les années 1950, le professeur Tardieu, à Bicêtre, avait montré que la prise en charge précoce d’enfants IMC rendait possible des progrès et un développement des capacités intellectuelles permettant une scolarisation auparavant considérée comme impensable. Selon M.Tardieu, l’infirmité motrice cérébrale (IMC) est liée à des lésions du cerveau survenant dans la période anténatale ou périnatale (de la conception à deux ans). Elle est la cause de handicaps moteurs se caractérisant à des degrés divers par des troubles de la posture et du mouvement. Les lésions cérébrales à l’origine du handicap sont stabilisées et ne provoquent pas d’altérations des facultés intellectuelles ce qui rend possible une scolarisation de ces enfants. Cette définition permettait  une différenciation à l’époque avec les enfants ayant un retard mental associé à des troubles moteurs d’origine cérébrale (IMOC) qui, eux, sont considérés comme non scolarisables.

Michel Le Métayer, kinésithérapeute, sous l’impulsion du professeur Tardieu, développa une méthode d’évaluation neuromotrice du jeune enfant en fonction de NEM (niveaux d’évaluation motrice) dont il proposa une définition. A partir de cette méthode, fut conçue une nouvelle approche de rééducation pour des enfants pour lesquels, auparavant, un diagnostic pessimiste était posé.

Pour Michel Le Métayer, l’efficacité de la rééducation d’un enfant IMC est accrue lorsque, tenant compte des difficultés spécifiques de l’enfant IMC, celle-ci est intégrée dans les activités naturelles du jeune enfant, le jeu et les activités d’éveil, tout en respectant le plus possible son propre rythme. Le Métayer nommera cette nouvelle approche « l’éducation thérapeutique. » Celle-ci sera présentée dans des publications et dans des livres*.

En 1959, Michel Le Métayer fonda le CDI (Cercle de Documentation et d’Information pour la rééducation des infirmes moteurs cérébraux) qui avait pour objectifs de développer l’éducation thérapeutique et de proposer des méthodes et des techniques de rééducation ainsi que de promouvoir et diffuser auprès des professionnels (médecins et thérapeutes divers) les connaissances relatives à la rééducation des personnes IMC.

L’application sur le terrain avec les haltes-garderies :

C’est sur la base d’un certain nombre de principes en rapport avec l’éducation thérapeutique que furent créées les garderies avec l’ambition de :

• réunir dans un même lieu un service d’accompagnement éducatif (une halte-garderie) et un cabinet de thérapeutes (avec la présence sur place de kinésithérapeutes, ergothérapeutes, orthophonistes, psychomotriciennes) ;
• offrir aux enfants en situation de handicap (surtout des enfants IMC) un nombre de places conséquent pour créer un processus d’intégration de ces enfants ;
• favoriser les échanges pluri-professionnels pour adapter l’accompagnement des enfants au plus près de leurs besoins et de leurs rythmes ;
• favoriser la formation des professionnels aux spécificités de l’accompagnement éducatif des enfants IMC.

Pour aller plus loin : https://www.institutmc.org/education-therapeutique

Outils pour comprendre la scolarisation des enfants en situation de handicap

SCOLARISATION – UNE BOITE A OUTILS POUR LES AVS

Outils pour comprendre la scolarisation des enfants en situation de handicap

Une boite à outils pour comprendre la scolarité des enfants en situation de handicap

Voici une bien utile boite à outils destinée aux Auxiliaires de vie scolaire (AVS) pour leur permettre de comprendre tous les circuits relatifs à la scolarité des enfants en situation de handicap.

A télécharger ici

Guide scolarisation enfants handicapés

SCOLARISATION – Guide 2018 pour les enfants et adolescents handicapés

Guide scolarisation enfants handicapés

Guide 2018 du ministère de l’Éducation nationale

Vous trouverez sous ce lien ici un guide proposé par  le ministère de l’Éducation nationale pour comprendre les droits d’un enfant en situation de handicap pour sa scolarité  et avoir une vue d’ensemble des différents parcours possibles, des circuits administratifs et des ressources pour réussir l’inclusion à l’école.

A télécharger également ici

Le Réseau Handicap Orientation : des spécialistes du handicap au service des jeunes dès 11 ans

Des spécialistes pour aider à construire un projet d’études et professionnel

Le Réseaux Handicap Orientation (RHO) est un réseau au service des jeunes en situation de handicap et de leurs familles.

Situé au sein de trois Centres d’Information et d’Orientation (CIO), dans le 13ème, 16ème et 19ème , ce réseau  d’informations est composé de psychologues de l’Education nationale. Spécialistes du handicap, ils accueillent et accompagnent les jeunes de 11 à 30 ans, domiciliés ou scolarisés à Paris ainsi que les étudiants d’Ile-de-France.

Sur rendez-vous, l’équipe du RHO propose des entretiens pour aider les jeunes à construire leur projet d’études et professionnel. Les Réseau Handicap Orientation sont des lieux neutres d’écoute et de ressources.

Selon la situation, les professionnels investis réalisent (y compris pendant les vacances scolaires) des entretiens conseils, des questionnaires d’intérêt, des évaluations psychométriques, des bilans psychologiques : ce qui permet d’adapter le projet scolaire à une orientation adaptée à chacun. Dans ce service, les psychologues peuvent venir en soutien par rapport au décrochage scolaire et aident à redéfinir le projet scolaire et/ou professionnel. Enfin, les jeunes adultes sont les bienvenus pour discuter de leur projet tel le droit au retour en formation, les demandes en reconversion …

Découvrir la plaquette :

En cliquant sur ce lien : ici

Qui rencontrer ?

Joëlle Mezza est la psychologue de l’Éducation nationale du Réseau Handicap Orientation – CIO Ouest 14 av René Boylesve 75016 Paris  Tel : 01-44-62-35-95 (il faut laisser un message sur le répondeur, ils rappellent les familles pour donner la date et l’heure du rendez vous).

Des adresses pour aider dans la recherche de stages ou de minis stages :

L’équipe dispose des coordonnées de deux associations qui peuvent aider les familles dans la recherches de stages :

– pour avant le bac, association Arpejeh : www.arpejeh.com, vous pouvez contacter Bérangère Lopes : berangere.lopes@arpejeh.com (06-38-54-68-14), ou sarah.albert@arpejeh.com (06-84-66-51-63). Il y a un formulaire de candidature en ligne.

– plutôt pour le post-bac, association tremplin; tel : 01-41-09-79-10; www.tremplin-handicap.fr, contact : nicolas.thyss@tremplin-handicap.fr (01-41-09-79-13)

– il y a aussi Mme Zojaji qui s’occupe de la mission académique école entreprise (MA2E) : katia.zojaji@ac-paris.fr, et qui a quelques partenariats avec des entreprises.

Face aux méandres administratifs du handicap – Soirée des Parents Formidables Envoludia

La soirée des Parents Formidables de mars 2014 porta sur les méandres administratifs que découvrent par les parents dans les premières années de leur enfant handicapé.

Nous avions éprouvé le besoin d’en comprendre les points essentiels à maîtriser, pour aller au-delà de la multiplicité des dispositifs, des acronymes et des aides. Vous trouverez ici  la présentation qui fut faite aux parents.

Vous pouvez  nous envoyer vos autres précisions et solutions qui manqueraient à ce document sur notre courriel : communication@envoludia.org

Des outils pour mieux apprendre – Upbraining et métapédagogie

Qu’est ce que la métapédagogie ?

La métapédagogie consiste à cibler les causes profondes des difficultés d’apprentissage et à les traiter (voir ici). Cette approche, que Christine Mayer a contribuée à faire connaitre, va au-delà de la pédagogie et de la didactique; elle ne consiste pas à faire quelques chose en plus mais à faire les choses différemment…

Christine Mayer dirige l’institut Upbraining® de Belfort qu’elle a créé, elle est formatrice ainsi que métapédagogue.

Professeur agrégée de mathématiques, elle cherchait comment enseigner aux élèves à réfléchir et comment les aider à surmonter leurs difficultés. Maman d’un quatrième enfant ayant des difficultés de type autistiques et à qui on a dit à l’âge de 6 ans qu’il ne pourrait jamais apprendre à lire, à écrire et à compter, elle conçut une méthode pour lui apprendre à apprendre. Puis, avant son CM2, elle s’est formée à la méthode Feuerstein. Elle a fondé une association, J’AVANCE, pour faire profiter les parents des fruits de son expérience et travailler avec d’autres enfants. Upbraining® est une synthèse de méthodes et techniques et permet à chacun de développer ses capacités pour aller mieux. Pour aller plus loin : ici

Elle reçoit fréquemment dans ses présentations le soutien de Stella Kaloudis (Formatrice en métapédagogie avec Upbraining® et métapédagogue à Bordeaux)

up brainingLes causes des difficultés d’apprentissage peuvent être diverses :

• Elles peuvent venir de l’apprenant au niveau cognitif (bases cognitives non installées) ou au niveau émotionnel
• ou bien venir de la manière dont on lui a présenté l’apprentissage.

La métapédagogie permet par exemple d’arrêter de croire que la cause est un manque de travail. Le métapédagogue va chercher pourquoi la personne n’est pas motivée pour travailler. La cause profonde est peut-être la peur de l’échec, le manque de confiance en soi, un blocage ou l’enseignant qui n’est pas arrivé à faire ressentir de l’intérêt… Cette approche permet aussi d’arrêter de croire qu’il suffit de répéter et répéter encore pour que la personne apprenne

Quel est le rôle du métapédagogue :

• Il s’occupe aussi bien de ce qu’il veut enseigner que de la personne à qui elle enseigne,
• suscite le plaisir d’apprendre,
• décortique toute activité pour anticiper les causes des difficultés potentielles,
• connait les 29 fonctions cognitives, ces briques de bases nécessaires à l’apprentissage,
• structure un apprentissage,
• repère les fonctions cognitives que l’apprenant utilise et celles qu’il n’utilise pas lors d’une activité,
• développe ou installe les fonctions cognitives chez l’apprenant dans toutes les intelligences (au sens de Gardner),
• accroît la confiance en soi et la motivation,
• augmente les intelligences cognitives et émotionnelles, …

Pour quels résultats ?

Une personne qui prend conscience de sa manière de réfléchir, qui reconnait et sait gérer ses émotions, qui sait communiquer devient plus autonome, plus performante, plus confiante, plus active, mieux dans sa tête et en société…

Quels sont ces outils pour mieux apprendre à apprendre :

Ces outils regroupent les démarches suivantes :

• les intelligences multiples (Gardner/Rudolph)
• les fonctions cognitives (Feuerstein/Mayer)
• les intelligences émotionnelles (Banyan/Coleman)
• l’écoute active et bienveillante (Rogers/Rosenberg/Barter)
• ils sont adaptés au besoin de l’enfant (Vigotsky/Montessori/de la Garanderie)
• en tirant profit de l’échec : l’erreur devient source d’apprentissage

A qui s’adresse cette démarche ?

1. Elle s’adresse aux parents, enseignants, thérapeutes, éducateurs spécialisés, AVS…
2. Elle concerne tous les enfants, mais tout particulièrement adapté aux enfants :
. avec troubles cognitifs, troubles « dys » ou troubles de l’attention
. en souffrance émotionnelle ou ayant des difficultés d’auto-régulation émotionnelle
. précoces ou hauts potentiels, en difficulté d’apprentissage

 

handicap_travail_café_joyeux

Café Joyeux – Servir avec le cœur

Décoration vintage et épurée, en-cas faits maison, pâtisserie sans gluten… A première vue, rien de détonnant ni de différent avec les autres coffee shop et restaurants du quartier de l’Opéra, en plein cœur de Paris.

Un modèle d’inclusion pour les personnes handicapées

Mais la particularité du Café Joyeux réside dans ses employés. Il emploie une vingtaine de personnes handicapées en cuisine comme en salle, elles souffrent de troubles mentaux et cognitifs, notamment de trisomie ou d’autisme. Une manière de leur redonner confiance en elles et de changer le regard sur le handicap mental. Trouver un travail, a fortiori en CDI, est chose rare, on sait que 90% des personnes souffrant d’un handicap mental sont sans emploi.

Quelques ajustements ont dû être mis en place pour faciliter le travail des uns et des autres. En salle, le service est simplifié par un système de repérage ludique, chaque consommateur récupère un « ticket-cube » – une sorte de gros Lego de couleur – après sa commande qui permet aux serveurs handicapés d’associer plus facilement une commande à une table. Le temps de travail est également adapté en fonction des pathologies des employés.

Des bénéfices pour des actions caritatives

Le premier Café Joyeux avait vu le jour fin 2017 à Rennes avant d’importer le concept à Paris fin mars. Lille, Bordeaux et Lyon pourraient rapidement suivre le pas. 100% des dividendes sont reversés à des actions caritatives, via la fondation Emeraude Solidaire, son seul actionnaire.